Fleurs comestibles : du jardin à la cuisine

SALADE DE FLEURS

Le samedi, j’ai fait pour des amis qui sont venus dîner un salade de fleursles pensées en particulier. Ils ont été surpris lorsqu’ils ont découvert qu’ils n’étaient pas destinés à la décoration, qu’on les mangeait. Oh, quels visages quand ils les ont mis en bouche pour la première fois et comment ils se sont transformés en sourires quand ils ont goûté leur arôme. Un succès.

En effet, il y a des fleurs comestiblequi peuvent ajouter une touche d’exotisme à nos plats. Mais peuvent-ils tous être mangés ? Pas vraiment. Certains d’entre eux ne sont même pas considérés comme des fleurs, comme les artichauts, les choux-fleurs ou les brocolis, mais ils le sont. D’autres, je ne pensais pas qu’on pouvait les manger, mais c’est le cas, comme les oeillets ou les tulipes. Et d’autres, ne les mangez pas, même pas de près, qui sont toxiquecomme le laurier-rose ou l’azalée. En tout état de cause, les fleurs comestibles doivent provenir culture non toxique et sans produits chimiques. Nous pouvons les cultiver chez nous ou les acheter sur les marchés, chez les herboristes ou dans les magasins spécialisés qui garantissent leur origine sans toxicité.

Il y a plus de 200 espèces de fleurs comestibles qui ont été identifiées dans le monde entier. Ils sont généralement consommés frais, bien qu’il y en ait, comme la camomille, qui sont utilisés en infusion.

Mais cette tendance gastronomique n’a rien de nouveau. Dans la cuisine andalouse, et dans les manuels des cuisiniers des rois d’Espagne des XVIe et XVIIe siècles, son utilisation était courante. La cuisine romaine et grecque les utilise depuis l’Antiquité classique. Dans la gastronomie chinoise, la fleur de lotus, la fleur de magnolia et jasmin pour les tisanes et les pâtisseries. En japonais, c’est le chrysanthème. Et au Moyen-Orient, la rose et le fleur d’oranger. Au Mexique, les fleurs de courgettes (on les y appelle citrouilles) garnissent et aromatisent de nombreux plats, et dans la cuisine italienne, on les préfère comme garniture pour les raviolis et les croquettes.

D’autres fleurs comestibles, mieux connues de nous par leur présence dans les bouquets que dans les plats sont les coquelicots, les soucis, les violettes, les bulbes de tulipe, les oeillets, les chrysanthèmes et les pensées.

twitter teCuidamos

Mais attention aux fleurs, qu’il y a aussi. toxique. De peur qu’on les mange à gauche et à droite et qu’on finisse mal. Méfiez-vous également des enfants dans les jardins contenant des lauriers roses, des azalées, du lierre anglais, de la fleur de tabac, de la glisina, du lantanier, du lis, du pois de senteur ou de l’iris, entre autres.

Si le sujet vous intéresse, vous trouverez dans ce lien une liste très complète de des fleurs comestibles et toxiques.