Fleurs, Guide, Jardinage

Des fleurs sauvages pour votre jardin

J’aime les prairies, la campagne, les hautes herbes… et mĂŞme courir ou sauter comme quand j’Ă©tais enfant, ou chercher des fleurs sauvages dans les coins les plus insoupçonnĂ©s. La nature rajeunit votre esprit d’une manière très particulière, en vous faisant oublier la routine quotidienne. En allant dans tous les coins de la nature, vous pouvez trouver de belles plantes qui, en plus de rendre vos yeux et votre âme heureux, peuvent devenir des candidats exceptionnels pour dĂ©corer votre magnifique jardin.

Vous ne me croyez pas ? Jetez un coup d’Ĺ“il Ă  notre sĂ©lection de fleurs sauvages que vous pouvez avoir dans votre endroit prĂ©fĂ©rĂ© Ă  la maison. Vous serez surpris.

SĂ©lection des meilleures fleurs sauvages des champs et des prairies d’Espagne.

Romarin

Le romarin, dont le nom scientifique est Rosmarinus officinalisL’arbuste Ă  feuilles persistantes, que l’on trouve dans toutes les rĂ©gions au climat mĂ©diterranĂ©en. Non seulement dans la rĂ©gion qui porte son nom, mais aussi dans certaines zones de l’archipel des Canaries. Elle s’est Ă©galement naturalisĂ©e dans des endroits tropicaux comme les Açores. Elle pousse plutĂ´t en milieu de culture, est parfait pour les jardins Ă  faible entretien car il rĂ©siste très bien Ă  la sĂ©cheresse, ainsi qu’Ă  la salinitĂ©.

Bien qu’elle ne dĂ©passe gĂ©nĂ©ralement pas un demi-mètre de hauteur, on peut en faire une belle plante d’un mètre maximum. Dans le jardinage, il est principalement utilisĂ© pour les rocailles ou les bordures, mais il est aussi adaptĂ© Ă  la technique du bonsaĂŻ car il a de petites feuilles, un taux de croissance facilement contrĂ´lable et, en plus, il tolère assez bien la taille.

Une autre qualitĂ© du romarin est sa rĂ©sistance aux parasites et aux maladies. Cependant, il craint l’engorgement, c’est pourquoi si vous voulez le conserver dans un pot, vous devrez utiliser un substrat qui facilite le drainage. Un bon mĂ©lange serait composĂ© de 60 % de tourbe noire et de 40 % de perlite. L’arrosage doit ĂŞtre rĂ©guliermais pas souvent. Si vous avez des doutes sur le moment oĂą vous devez l’arroser, vĂ©rifiez l’humiditĂ© du sol (vous pouvez le faire très facilement en insĂ©rant un bâton de bois, ou vous pouvez mĂŞme en profiter pour tâter le sol en y insĂ©rant un doigt).

Au fait, Saviez-vous qu’elle a des propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales ? En infusion, il est utilisĂ© pour combattre les rhumes, mais il est Ă©galement utile lorsque vous avez besoin d’amĂ©liorer la circulation sanguine. Certaines personnes l’utilisent mĂŞme pour stopper l’alopĂ©cie en prenant plusieurs tiges, en les mettant dans une marmite bouillante et en « se lavant » la tĂŞte avec l’eau qui en rĂ©sulte. C’est drĂ´le, n’est-ce pas ? Mais bien sĂ»r, le romarin n’est pas la seule plante sauvage pour votre jardin que nous allons vous proposer aujourd’hui…

Poppy

Le candidat suivant est une fleur très Ă©lĂ©gante, d’une couleur très frappante. Nous parlons de la coquelicotJe me souviens que lorsque j’Ă©tais jeune, enfin, plus jeune, je prenais ses fleurs et, presque instantanĂ©ment, le vent emportait les pĂ©tales, ne laissant la fleur qu’avec le pistil (ce qui Ă©merge du centre). Elle m’a toujours semblĂ© ĂŞtre une fleur très fragile, et vous ? Et le rouge aussi. Il faut voir comment le rouge attire les ĂŞtres humains, tout comme beaucoup d’oiseaux et d’insectes. Que dire de cette beautĂ© ? Tout d’abord, vous ne le trouverez pas Ă  vendre, mais ce n’est pas un problème. Ces plantes sont faciles Ă  reproduireA tel point qu’il suffit de prendre la capsule de graines mĂ»res, et de l’enterrer un peu dans le jardin. Vous verrez qu’au printemps prochain, ses graines germeront.

Cette plante, comme vous le savez, ne pousse pas beaucoup plus d’un demi-mètre de haut et Elle fleurit après la pĂ©riode d’hibernationcomme s’il voulait Ă©gayer la campagne avec ses fleurs Ă©clatantes. Aussi Ă©trange que cela puisse paraĂ®tre, l’origine exacte de Papaver rhoeasc’est ainsi qu’on l’appelle scientifiquement. Mais les experts la placent sur le continent europĂ©en, jusqu’en Asie et mĂŞme en Afrique du Nord.

Dans de nombreuses rĂ©gions, elle s’est tellement naturalisĂ©e qu’il n’est pas surprenant qu’elle figure sur la liste des « Plantes de la rĂ©gion ». En fait, certaines personnes le considèrent comme un parasite. Dans d’autres parties du monde, il est de plus en plus difficile Ă  trouver, mais vous en voyez toujours un qui vous donne l’illusion de voir un champ plein de coquelicots.

Si l’on parle des utilisations, les feuilles tendres peuvent ĂŞtre utilisĂ©es pour faire des saladesmais n’en faites pas trop, car vous pourriez avoir mal au ventre.

Hypericon

L’hypericonLe nom technique de son genre est Hypericum, qui vous est peut-ĂŞtre plus familier en raison de son autre nom populaire : le millepertuis. Il existe de nombreuses espèces d’hypericum, Ă  tel point que l’on trouve des arbres de plus de dix mètres de haut, des arbustes Ă  feuilles persistantes qui dĂ©passent rarement deux mètres et des plantes herbacĂ©es. Sur nos terres, les espèces herbacĂ©es sont plus courantes, comme le Hypericum perforatum ou le Hypericum perfoliatum.

Ils apparaissent gĂ©nĂ©ralement sans difficultĂ© sur les terres cultivĂ©esSes belles fleurs sauvages jaunes attirent une grande variĂ©tĂ© d’insectes. C’est pourquoi, si vous voulez augmenter la « microfaune » de votre coin vert prĂ©fĂ©rĂ©, l’hypericum est une excellente option, car il attirera les abeilles, les guĂŞpes, … bref, tout insecte ayant envie de se dĂ©saltĂ©rer. Aussi, c’est très liĂ© au dĂ©but de l’Ă©tĂ©puisqu’il fleurit prĂ©cisĂ©ment Ă  ce moment-lĂ . Si vous voulez savoir quand commence la saison de la plage, obtenez un hypertexte et vous n’aurez plus besoin de regarder le calendrier.

Il est originaire de pratiquement tout le monde. Oui, oui, il a un tel degrĂ© d’adaptabilitĂ© que vous pouvez le trouver presque partout. Bien que nous ayons tous nos prĂ©fĂ©rences, et il ne fait certainement pas exception. Il ne pousse que dans les rĂ©gions oĂą les prĂ©cipitations ne sont ni trop rares ni trop abondantes, et oĂą les tempĂ©ratures n’atteignent pas non plus les extrĂŞmes. On pourrait dire que l’hypericone aime le point mĂ©dian : ni trop froid ni trop chaud, Ă  son point.

Au fait, Saviez-vous que les espèces H. perforatum a des propriĂ©tĂ©s antidĂ©pressives ? Pour le boire, il suffit de prendre les feuilles, de les faire bouillir et de boire l’eau. C’est ainsi qu’on peut avoir rapidement et facilement un remède efficace pour remonter le moral les jours de vaches maigres !

Margarita

Qui n’a jamais pris un margarita et a jouĂ© Ă  « aime-moi/ne m’aime-pas » avec ses pĂ©tales ? Cette belle plante Ă  fleurs sauvages est certainement l’une des plus mĂ©morables. Et ce n’est pas surprenant, puisqu’il s’agit d’accueillir le printemps, apparaissent partout des deux cĂ´tĂ©s de la route, dans la campagne et mĂŞme dans les jardins, qu’ils soient privĂ©s ou publics.

Son nom scientifique est Chrysanthème coronariumLes marguerites les plus courantes sont blanches avec un centre jaune, mais cela peut prĂŞter Ă  confusion, car bien que les marguerites bicolores soient les plus courantes, il en existe aussi des jaunes. Le nom complet du premier est Chrysanthème coronarium var. dĂ©colorationtandis que le second est Chrysanthème coronarium var. coronarium. Mais mĂŞme s’ils ont un nom de famille diffĂ©rent, se dĂ©velopper dans les mĂŞmes conditions et ils ont besoin des mĂŞmes soins.

Originaire principalement du sud de l’Espagne, lorsqu’il a Ă©tĂ© introduit dans d’autres pays europĂ©ens, il a rĂ©ussi Ă  se rĂ©pandre dans certains d’entre eux, comme la France ou l’Allemagne. Elle se propage très facilementĂ€ tel point que, si l’on s’en tient Ă  cela, dans quelques annĂ©es, nous pourrons dĂ©guster des margaritas dans une zone considĂ©rable.

Ils rĂ©sistent assez bien Ă  la sĂ©cheresse, mais si vous comptez les conserver dans un pot, il est conseillĂ© d’Ă©viter de garder le substrat trop longtemps au sec. Il est prĂ©fĂ©rable qu’ils aient toujours un certain degrĂ© d’humiditĂ© afin qu’ils puissent grandir et se dĂ©velopper correctement.

FĂ©e Clochette

La campanule, Ă©galement connue sous le nom de liseron, est un genre de plantes herbacĂ©es, principalement des plantes grimpantes, que l’on trouve très facilement dans les champs. Ses petites fleurs sont en forme de trompette, et peuvent ĂŞtre de diffĂ©rentes couleurs : blanches, violettes ou bicolores (rose et blanc). Ils apparaissent principalement sur les bords des chemins, oĂą ils profitent et grimpent sur d’autres plantes. C’est pourquoi beaucoup de gens la considèrent comme une mauvaise herbe, qu’il faut Ă©viter Ă  tout prix. Mais la vĂ©ritĂ© est que sa croissance peut ĂŞtre facilement contrĂ´lĂ©e par l’Ă©lagage.

Sur le plan scientifique, ils sont connus sous le nom de Convolvulus arvensis (celles avec des fleurs blanches et bicolores) et Convolvulus althaeoides (ceux avec des fleurs violettes). Lorsqu’il s’agit de pour couvrir un domaine que vous n’aimez plusSi vous avez un enfant qui a Ă©tĂ© abandonnĂ© et qui n’est plus utilisĂ©, mettez une clochette dessus et vous verrez comment il change. Il est Ă©tonnant de voir la vie que donnent ces petites mais prĂ©cieuses fleurs sauvages. C’est Ă©galement un candidat idĂ©al pour ĂŞtre placĂ© près d’un rondin sec dans le but de le grimper.

Sa croissance est très rapide, il germera au printemps et qui fleurit à la même saison Dans quelques mois, vous pourrez profiter de la beauté de leurs fleurs !

Il est originaire des zones tempĂ©rĂ©es de l’hĂ©misphère nord. Il aime le climat sans grandes variations thermiques. Et, comme si cela ne suffisait pas, est facilement rĂ©sistant Ă  la sĂ©cheresse.

Merveilles sauvages

Le merveille sauvage est sans doute l’une des fleurs les plus abondantes de nos lares. Il est scientifiquement connu sous le nom de Calendrier arvensisL’habitude herbacĂ©e ne dĂ©passe pas 25 cm de hauteur. Elle se comporte comme une plante annuelle et peut fleurir très tĂ´t si les conditions mĂ©tĂ©orologiques sont favorables.

Il est originaire du sud de l’Europe, et plus prĂ©cisĂ©ment de notre pays, vous pouvez le trouver partout. PrĂ©fèrent cultiver sur des terres cultivĂ©esC’est une plante qui a bonne rĂ©putation, oĂą elle sait qu’elle aura l’humiditĂ© dont elle a besoin et un sol qui lui fournira tous les Ă©lĂ©ments nutritifs dont elle a besoin pour mieux pousser ; mais elle prospère aussi dans les zones abandonnĂ©es.

Ce souci peut être considéré comme une plante « de tous les jours » : ses feuilles sont un bon compagnon pour le dîner, et comme si cela ne suffisait pas a des propriétés médicinales qui ne vous laisseront pas indifférent. À savoir : en usage externe, il vous aidera à guérir les brûlures et les blessures ; et en usage interne, il réduira les inflammations, vous aidera à être plus concentré et, si vous êtes anémique, il fera en sorte que votre corps produise plus de globules rouges pour y faire face.

Toutes les parties de la merveille sauvage sont utilisĂ©es, ce qui est collectĂ©e dès qu’elle a fini de fleurir.

Amandier

L’amandier, dont le nom scientifique est Prunus dulcisest un arbre Ă  feuilles caduques qui pousse jusqu’Ă  une hauteur d’environ six mètres. Il est originaire d’Asie, mais s’est naturalisĂ© dans tous les endroits tempĂ©rĂ©s et chauds du continent europĂ©en, notamment en MĂ©diterranĂ©e. C’est une plante très recommandĂ©e si vous voulez profiter d’un vĂ©ritable spectacle floral avant mĂŞme que le soleil ne commence Ă  rĂ©veiller les plantes. Oui, vous avez bien lu : elle peut fleurir dans les dernières phases de l’hiver ! En fait, cette annĂ©e, vous pouvez dĂ©jĂ  voir ses pĂ©tales blancs tomber dĂ©licatement sur le sol.

Beaucoup d’entre nous croient que vos fleurs ne sont que blanches, n’est-ce pas ? Mais… Saviez-vous qu’il existe aussi des amandiers dont les fleurs sont roses ? Ils ne sont pas faciles Ă  voir, car il y a de nombreux spĂ©cimens, et il est probable que sur vingt, il n’y en a qu’un seul qui ait cette couleur, mais quand vous vous promènerez Ă  nouveau dans le champ, jetez un coup d’Ĺ“il.

Le fruit, l’amande, comme vous le savez, est comestible. Il mĂ»rit en Ă©tĂ©, Ă  peu près Ă  mi-chemin, selon le temps. Cependant, certaines personnes prĂ©fèrent manger les amandes lorsqu’elles sont encore vertes. De mĂŞme, ils ont un goĂ»t dĂ©licieux.

Il est utilisĂ© principalement pour sa production d’amandes, car contrairement aux autres espèces de Prunus, vous n’avez pas besoin de passer de nombreuses heures dans le froid pour obtenir une excellente rĂ©colte. Mais si vous recherchez une espèce plutĂ´t petite dont vous pouvez profiter sans effort avec ses fleurs et ses fruits dans votre jardin, l’amandier est une très bonne option. Aussi, l’huile extraite de l’amande vous aidera Ă  adoucir votre duretĂ© et sera Ă©galement efficace contre l’inflammation.

Pissenlit

Vers le dĂ©but de l’Ă©tĂ©, le camp s’habille en blanc, mais pas en blanc neige, mais en candidat suivant : le Pissenlit. Son nom scientifique est Taraxacum officinaleBien que l’on pense qu’il soit originaire d’Europe, en rĂ©alitĂ© son lieu d’origine n’a pas encore Ă©tĂ© dĂ©terminĂ©.

Cette plante herbacĂ©e est vivace et peut atteindre une hauteur d’environ 50 centimètres. Beaucoup la considèrent comme une mauvaise herbe, puisqu’elle apparaĂ®t entre les cultures et entre les plantes qui forment le dessin du jardin, mais la vĂ©ritĂ© est qu’il peut ĂŞtre intĂ©ressant de lui donner mĂŞme un petit coin parce qu’ils ont un insecte coincĂ© par son pollen. Savez-vous lequel c’est ? L’abeille, qui en plus de polliniser les pissenlits n’hĂ©siteront pas Ă  faire de mĂŞme avec vos plantes.

Leurs prĂ©cieux « pompons » contiennent une centaine de graines, qui seront emportĂ©es par le vent loin de leurs parents, crĂ©ant ainsi l’un des plus beaux spectacles du printemps.

En outre, vous pouvez utiliser ses feuilles pour préparer des salades exquises, aidant ainsi votre corps à se purifier. Oui, oui, est parfait pour nettoyer le corps des toxines ; De plus, il vous aidera également à lutter contre la constipation. Que demander de plus ?

Blackberry

Le mĂ»re, dont le nom scientifique est Rubus fruticosusest l’une des plantes grimpantes sauvages qui pousse le plus de pouces par an. Pour vous donner une idĂ©e : il peut augmenter la longueur de ses tiges jusqu’Ă  10 cm/jour. Incroyable, n’est-ce pas ? Mais, bien qu’elle ait un caractère invasif, elle a une qualitĂ© qui la rend digne de figurer sur cette liste. Bien sĂ»r, nous parlons de ses fruits, qui attirent Ă©galement une multitude de dĂ®neurs, dont nous faisons partie.

Ce grimpeur rapide, originaire d’Europe et d’Asie, est capable d’atteindre six mètres de hauteur, en recouvrant les murs laissĂ©s vides et vous ne savez pas comment les dĂ©corer. Mais n’oubliez pas de le soutenir pour qu’il puisse grimper et se dĂ©velopper correctement.

Pour contrĂ´ler sa croissance, vous pouvez le couper sans problème, pendant toute la saison de croissance. La mĂ»re est très rĂ©sistanteet peut rĂ©sister Ă  une sĂ©cheresse prolongĂ©e et mĂŞme au gel. Et il n’a pas d’ennemis connus qui pourraient lui nuire. C’est certainement parfait Ă  avoir dans votre jardin Ă  faible entretien.

Il est curieux de constater que c’est une plante qui sera votre alliĂ©e dans la lutte contre les problèmes de gorgecomme la pharyngite ou l’amygdalite. Elle est principalement utilisĂ©e en infusion, pour laquelle vous pouvez prendre une poignĂ©e de feuilles et les faire bouillir dans de l’eau. Et dites adieu Ă  la douleur !

Lavatera

Nous terminons cette sĂ©lection de fleurs sauvages avec un genre de plantes qui vous fait tout simplement tomber amoureux. Il y en a dont les fleurs sont rose foncĂ©, d’autres d’un rose plus clair, bicolores,… bref, il y a tellement de variĂ©tĂ©s qu’il est difficile d’en choisir une ! Je parle de la LavateraElles sont très similaires Ă  un autre genre de plante tout aussi attrayante : la mauve. Ils se ressemblent tellement que, si vous voulez les identifier correctement sur placeça va ĂŞtre très compliquĂ© pour vous. En fait, vous devez vous rendre dans un laboratoire pour accomplir cette tâche.

Les Lavatera sont principalement originaires de la rĂ©gion mĂ©diterranĂ©enne, oĂą se dĂ©veloppent sur pratiquement tous les terrainsLa meilleure façon de connaĂ®tre la ville est de sortir dans le jardin ou en plein air. Cependant, il existe aussi des espèces endĂ©miques Ă  d’autres continents, comme l’asiatique ou l’australien.

Ils poussent comme des mauvaises herbes rampantes ou comme des arbustes. Sous nos latitudes, les types d’arbustes sont plus courants, tels que Laveuse arboricole qui peut atteindre une hauteur d’environ un ou deux pieds. Ses feuilles peuvent ĂŞtre arrondies ou lĂ©gèrement palmĂ©es, selon l’espèce, et sont de couleur vert foncĂ©. Ses fleurs s’ouvrent en Ă©tĂ© et restent en place jusqu’Ă  ce que les tempĂ©ratures commencent Ă  baisser de façon radicale.

Ce sont de très bons candidats Ă  avoir dans votre jardin, car ils poussent dans tous les types de sols, surtout calcaires, et comme si cela ne suffisait pas, ils sont très adaptables, pouvant vivre aussi bien en plein soleil qu’Ă  mi-ombre.

Et maintenant vient la partie la plus difficile : laquelle vous a le plus plu et laquelle vous a dĂ©plu ? N’hĂ©sitez pas Ă  nous dire que pensez-vous de ces fleurs sauvages. Nous vous attendons.

Vous pourriez Ă©galement aimer...